L’insomnie

L’insomnie se caractérise par des plaintes d’un sommeil de mauvaise qualité (difficultés d’endormissement, réveils pendant la nuit, réveil trop précoce le matin,…) ayant des répercussions sur la qualité de la vie quotidienne (somnolence, trouble de la concentration, trouble de l’humeur,…).

Le début de l’insomnie apparaît généralement suite à un évènement déclenchant comme certains évènements de la vie (séparation, décès) ou des stress de la vie quotidienne (difficultés professionnelles, familiales ou personnelles).
L’insomnie peut ensuite s’installer dans le temps et se maintenir par l’installation de certains comportements (temps excessif au lit, siestes, horaires irréguliers,…) et de pensées (inquiétudes, peur de ne pas dormir, craintes des conséquences d’un mauvais sommeil,…) inadaptés à propos du sommeil.
On parle alors d’insomnie chronique (au moins 3 fois par semaine depuis plus de 3 mois).

La thérapie cognitive et comportementale de l’insomnie vise à modifier ces comportements et ces pensées qui sont incompatibles avec le sommeil.
Cette thérapie demande donc une participation active de la personne et lui permet de développer des habilités afin d’améliorer la qualité de son sommeil (meilleures habitudes de sommeil,  régularité dans les rythmes veille-sommeil, bonne hygiène du sommeil,…).

Cette méthode, qui a été reconnue comme le traitement de 1er choix dans l’insomnie chronique, a démontré scientifiquement son efficacité avec des effets plus durables par rapport aux somnifères.

 

Print Friendly